Délégation Renaissance
⟵ Retour

Erasmus + pour tous : les promesses de Renaissance se concrétisent avec la réforme du programme européen

COMMUNIQUÉ | Comme promis lors de la campagne des européennes de 2019, le nouveau programme Erasmus + pour la période 2021-2027 inclura de nouveaux publics et garantira une meilleure répartition des aides vers les participants les plus en difficulté. Le projet de réforme comprend deux idées défendues par la majorité : la création d’Universités européennes et de Centres européens de l’apprentissage et de la formation professionnelle.

La Commission, les Etats membres et le Parlement européen ont en effet trouvé un accord en trilogue sur la nouvelle mouture du programme Erasmus +. La députée Renaissance Laurence Farreng a notamment œuvré en tant que négociatrice pour Renew Europe pour que le programme prenne pour la première fois en compte la question du verdissement (suite à son rapport adopté) et un meilleur contrôle démocratique par le Parlement. 

Cette réforme fait suite aux efforts déployés par le Parlement pour maintenir une hausse significative du budget d’Erasmus (+76% sans les contributions des pays tiers) dans le prochain budget européen pluriannuel.

Une série de dispositions permettra de s’approcher de l’objectif de multiplier par 5 d’ici 2024 le nombre de Français bénéficiaires de ce programme : 

  • L’ouverture des programmes de mobilité aux élèves d’écoles primaires, aux enseignants de maternelles, aux staffs sportifs mais aussi aux adultes en réinsertion.
  • La possibilité pour les apprentis d’effectuer des mobilités longues, avec un objectif de 15 000 apprentis français en mobilité longue par an d’ici 2022.
  • Un programme plus vert avec la prise en compte du rapport « verdissement » : meilleure prise en charge financière des choix de mobilité verte, indicateurs spécifiques pour mesurer l'impact du programme, etc.
  • L’ajout d’un chapitre sur l’inclusion, pour permettre aux personnes en situation de handicap mais aussi avec des contraintes sociales, économiques et géographiques de pouvoir bénéficier d’aides financières supplémentaires, à la fois en amont (bourses) mais aussi pendant l’échange (financement de cours de langue, aides sur place, visites de repérage…)
  • La création des alliances d’Universités européennes, afin de rendre l’Europe plus compétitive sur le plan académique et de créer, à terme, des campus intereuropéens et d’aller vers un véritable diplôme européen d’enseignement supérieur.
  • La création de Centres d’excellence pour l’apprentissage et la formation professionnelle, l’équivalent des alliances d’Universités européennes pour l’enseignement professionnel. 

« Les négociations ont été longues, mais ça en valait la peine ! C'est un programme pour tous, un programme plus vert, un programme véritablement taillé pour la nouvelle génération européenne. Erasmus + 2021-2027 est porteur d'espoir, il est la promesse que nous allons encore mieux partager nos compétences et notre culture européennes. » a estimé Laurence Farreng, coordinatrice Renew Europe de la commission de la Culture et de l'Éducation (CULT).

L’accord final doit être ensuite adopté par le Conseil de l’Union européenne, représentant les États membres, et en janvier lors de la séance plénière du Parlement européen.


Travailleurs des plateformes : le rapport Brunet lance la bataille pour plus de protection et de droits
Les eurodéputés ont adopté ce matin le rapport porté par notre députée Sylvie Brunet qui lance la future réforme sociale européenne pour ouvrir des nouveaux droits et améliorer la protection sociale des travailleurs d...
Europe de la santé : le Parlement acte un pas décisif pour une réponse européenne aux urgences sanitaires
Aujourd’hui, le Parlement européen a adopté et amendé deux règlements importants du paquet législatif « Construire l’Union européenne de la santé », pensé après la crise Covid-19 : celui sur les menaces tran...
Retrouvez le bilan de mi-mandat de la délégation Renaissance
Plus de deux ans se sont écoulés depuis les élections européennes du 26 mai 2019. Les 23 députés européens Renaissance proposent un bilan du travail effectué et des perspectives pour la seconde partie de mandat.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK