Délégation Renaissance
⟵ Retour

Plan cancer européen : la délégation Renaissance se félicite des propositions de la Commission européenne

COMMUNIQUÉ | Mercredi 3 février, veille de la Journée mondiale contre le cancer, la Commission européenne a présenté son plan d’action de lutte contre le cancer au sein de l’Union européenne. Ce plan ambitieux répond au besoin d’une nouvelle approche européenne de la prévention, du traitement et du suivi pour les millions de citoyens européens touchés par cette maladie et symbolise une réelle avancée vers une Union européenne de la santé.  

C’était l’une des priorités du programme de la délégation Renaissance au Parlement européen : mettre en place un véritable plan d’action pour lutter contre les différentes formes de cancer. Véronique Trillet-Lenoir, députée Renaissance et rapporteure de la commission spéciale de la lutte contre le cancer (BECA), avait été chargée en septembre dernier de rédiger un document de travail pour influencer les propositions de la Commission européenne. 

Priorité essentielle dans le domaine de la santé, ce plan se fonde sur les nouvelles technologies, la recherche et l’innovation pour proposer une nouvelle approche européenne en matière de prévention, de traitement et de suivi du cancer. La Commission européenne prévoit d’investir 4 milliards d’euros dans des actions de lutte contre le cancer, notamment dans des programmes phares tels que « EU4Health», « Horizon Europe » et du programme pour une Europe numérique. 

Nous nous félicitons de la reprise par la Commission européenne de plusieurs de nos priorités : 

  • Une meilleure prévention avec la campagne« HealthyLifestyle4All » qui porte notamment sur la lutte contre le tabac, la consommation nocive d’alcool, la sédentarité, la pollution environnementale et le contact avec des substances dangereuses au travail.  
  • La création d’un Centre de connaissances sur le cancer, c'est à dire d'un Institut européen du cancer, comme proposé par notre groupe Renew Europe, pour soutenir les nouvelles technologies, la recherche et l’innovation. Ce centre permettra de recenser les informations en matière d’innovation, de meilleure pratique, de ligne directrice pour les campagnes de dépistage, de détection précoce et de diagnostic. 
  • L’amélioration de la qualité de vie des patients, que ce soit pendant le traitement ou après la guérison : l’objectif est de remettre le patient au centre des priorités en lui garantissant les meilleurs soins possibles mais en l’accompagnant aussi dans le retour à la vie normale, avec un meilleur suivi. 
  • La promotion de la lutte contre le cancer dans toutes les politiques et dans tous les financements  : ce plan financera des mesures concrètes et ambitieuses dans les domaines de la santé, de la recherche, de l’environnement, de l’agriculture et de la mobilité.  

Emmanuel Macron a également présenté ce jeudi 4 février sa stratégie de lutte contre le cancer pour les dix prochaines années, avec pour objectif phare de réduire de 60 000 le nombre de cancers évitables d’ici 2040. Ces ambitions françaises s’appuient sur la stratégie européenne et mettent l’accent sur la prévention, notamment autour du tabac et de l’alcool, un meilleur dépistage et l’amélioration de la recherche et de l’innovation.

« Malgré la pandémie, la France, main dans la main avec l'Europe, ne cède rien de son ambition pour faire reculer le cancer » a déclaré le Président de la République. 

« Cette stratégie européenne répond à la demande de progrès formulée par les familles des 1,3 million de personnes qui meurent chaque année du cancer en Europe, dont 6 000 enfants, et aux besoins cruciaux des presque 4 millions de patients qui nécessitent des traitements efficaces et innovants. Le plan prend également en compte les attentes légitimes des 12 millions de survivants du cancer qui font face au difficile retour à une "vie normale" », souligne Véronique Trillet-Lenoir. « Mettre la recherche, l'innovation et les nouvelles technologies au service de la prévention et du traitement du cancer est l'une de nos priorités. Grâce au soutien clé de la Mission Cancer d'Horizon Europe, l'UE pourra renforcer la recherche et l'innovation via le développement de structures existantes et nouvelles. »


Joe Biden pourrait paraphraser De Gaulle et dire aux Européens : « Je vous ai compris »
INTERVIEW | Alors que Joe Biden effectue son premier déplacement international en Europe, Nathalie Loiseau revient sur les enjeux liés à la nouvelle relation entre l'Union européenne et les États-Unis. 
Le Parlement va forcer la Commission à suspendre les fonds européens aux autocrates
COMMUNIQUÉ | A l’initiative de Renaissance et son groupe, le Parlement a voté un texte qui contraint la Commission à agir en utilisant le nouvel instrument qui conditionne le versement des fonds européens au resp...
Certificat Covid numérique européen : Renaissance salue un accord décisif pour un retour à la vie normale
COMMUNIQUÉ | Le Parlement et les États membres se sont accordés hier soir sur les modalités d'application d'un « certificat covid numérique européen »  qui permettra aux Européens de voyager dès cet été sans rest...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK