Délégation Renaissance
⟵ Retour

Présentation des plans de relance français et allemand : l'aboutissement d'une démarche historique commencée au Parlement européen

COMMUNIQUÉ | La présentation conjointe aujourd’hui de la partie européenne des plans de relance français et allemand, financés par l’endettement commun européen, est une étape majeure de la reconstruction économique post-covid du continent. La délégation Renaissance rappelle que cet investissement massif est le fruit du travail acharné de la majorité auprès de ses partenaires européens, mais surtout au sein du Parlement européen. Pour les Français, cela représente 41 milliards d’euros d’investissements pour la santé, la lutte contre le dérèglement climatique, la souveraineté industrielle et la cohésion des territoires. 

En effet, le Parlement européen et la délégation Renaissance ont été moteurs dans l’élaboration du fonds de relance qui, non seulement, permet un emprunt à des taux bas pour les États membres les plus touchés par la crise mais oriente aussi les dépenses vers les secteurs d’avenir et la transition écologique.

Dès le 13 mars 2020, les 23 députés Renaissance soumettent à la Présidente de la Commission européenne un plan d’action de 20 mesures. Parmi ces propositions figure le lancement d’un plan de relance ambitieux avec un endettement commun. Renaissance est ensuite rejoint sur cette idée par son groupe Renew Europe et des forces politiques pro-européennes, de gauche comme de droite. Le 17 avril 2020, le Parlement européen demande officiellement, par une résolution, la création d’un mécanisme de solidarité européenne pour financer un plan de relance. 

Sous l’impulsion du Président de la République, l’accord franco-allemand du 18 mai 2020 a alors accéléré le mouvement et les Européens ont approuvé fin juillet le fonds de relance et de résilience et le principe d’un remboursement de ce prêt par les ressources propres (taxe sur les géants du numérique, mécanisme d’ajustement carbone aux frontières, etc). 

La délégation Renaissance a également contribué à orienter les plans de relance nationaux vers des investissements d’avenir et vers la réponse immédiate à la crise sanitaire. L’argent européen doit construire l’avenir. Ainsi, 37 % des plans de relance nationaux doivent être dédiés à la transition verte. La France va au-delà avec plus de la moitié de son plan de relance dédiée à l’écologie. 

Alors que les ratifications nationales s’achèvent, la délégation Renaissance appelle l’Europe à accélérer la mise en œuvre de ce plan de relance historique pour qu'il profite le plus rapidement possible aux citoyens.


En ce 14 juillet 2021, Renaissance salue une révolution climatique européenne avec le paquet « Fit-for-2030 »
COMMUNIQUÉ | Aujourd'hui, la Commission européenne présente quatorze textes législatifs pour la transition écologique qui viennent concrétiser le Pacte Vert. Il s’agit d’un paquet législatif d’une ampleur histori...
Accord sur la nouvelle Politique Agricole Commune (PAC) : un vrai pas en avant pour les agriculteurs et l’environnement
COMMUNIQUÉ | À l’issue de négociations longues et difficiles, auxquelles participait notre député Jérémy Decerle, membre de la commission Agriculture et Développement rural (AGRI), un accord politique entre les t...
Joe Biden pourrait paraphraser De Gaulle et dire aux Européens : « Je vous ai compris »
INTERVIEW | Alors que Joe Biden effectue son premier déplacement international en Europe, Nathalie Loiseau revient sur les enjeux liés à la nouvelle relation entre l'Union européenne et les États-Unis. 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK