Délégation Renaissance
⟵ Retour

« Le Parlement a trouvé un accord sur la crise, à votre tour d’en trouver un ! »

La délégation Renaissance soutient pleinement la résolution ambitieuse adoptée aujourd’hui en séance plénière du Parlement européen sur l’action européenne coordonnée pour lutter contre la pandémie du COVID-19 et ses conséquences.

Cette résolution est le fruit d’un travail de fond mené par les différents groupes politiques européens auquel les députés Renaissance ont pleinement participé avec leur groupe Renew Europe. Nous avons notamment réussi à réunir autour de nos propositions des eurodéputés de tous les groupes politiques pro-européens et de toutes nationalités.

La force européenne de santé, les recovery bonds pour investir dans une relance compatible avec le Green deal, le lancement d’une Conférence pour l’Europe ainsi que la condamnation de la dérive autoritaire de la Hongrie ont aujourd’hui une majorité au Parlement européen.

« Nous représentons une centaine de partis politiques à travers l’Europe, nous sommes le peuple européen et nous avons trouvé un accord. » a déclaré Stéphane Séjourné , Président de la délégation, dans l’hémicycle, « Le Conseil européen est à contre-courant d’une opinion publique européenne qui est d’accord sur les grands principes du monde d’après. (…) Mesdames et messieurs les chefs d’état et de gouvernement : vous cherchez un accord ? Ne cherchez pas plus loin. Cet accord réunit l’ambition et la responsabilité, l’efficacité et la démocratie, nos valeurs et nos intérêts. Écoutez ce Parlement, écoutez les européens ! »

Pour mémoire, de nombreuses propositions portées par la délégation ont été adoptées par une large majorité de parlementaires européens :

Sur la réponse sanitaire :

  • création d’une force européenne de santé pour mieux coordonner la réponse aux crises sanitaires ;
  • augmentation des budgets et des compétences des agences sanitaires européennes, financement de la recherche sur le virus, le diagnostic rapide et le développement d’un vaccin ;
  • renforcement de notre souveraineté en matière de médicaments et d’équipements médicaux ;
  • coordination de la stratégie de déconfinement.

Sur la réponse économique et la relance européenne :

  • soutien à la création du mécanisme SURE de 100 milliards € pour financer le chômage partiel partout en Europe ;
  • activation des 410 milliards € du Mécanisme européen de stabilité avec conditionnalité limitée pour les pays les plus touchés ;
  • nouvelles garanties de la Banque européenne d’investissement à hauteur de 200 milliards € pour venir en aider les PME ;
  • proposition d’un plan massif de relance avec un budget européen 2021–2027 plus ambitieux, des ressources propres et des Recovery Bonds (dans un fonds spécifique) afin d’accélérer le Green Deal et d’investir dans les secteurs stratégiques (industriels et numériques).

Sur les libertés et la démocratie en Europe :

  • lancement rapide de la Conférence sur l’avenir de l’Europe afin de rendre notre Union plus efficace, plus solidaire, plus démocratique, plus souveraine et plus résilient,
  • condamnation des décisions des gouvernements hongrois et polonais de respectivement déclarer l’état d’urgence de manière illimitée et de maintenir les élections présidentielles,
  • défense de la vie privée sur les applications de tracing.

Le délégation Renaissance salue également l’inclusion d’un volet sur l’action extérieure et la solidarité internationale pour garantir l’accès aux produits médicaux de première nécessité pour les pays en voie de développement et demande le renforcement l’OMS.

Enfin, la délégation souscrit pleinement à la demande que la Chine soit plus transparente sur les débuts de l’épidémie et le nombre exact de décès et sur la nécessité d’une meilleure communication de l’Europe sur son assistance aux pays tiers.


Stéphane Bijoux : « Cet accord sur le maintien du budget du POSEI est une victoire pour les agriculteurs et éleveurs d’Outre-mer »
INTERVIEW | Vous vous êtes battu pour le fonds POSEI, pouvez-vous nous dire s'il sera maintenu ?
Christophe Grudler : « Tout le monde a compris que sans industries en Europe, il n’y aurait pas d’avenir économique »
INTERVIEW | La fermeture de Bridgestone dans le nord de la France est venue nous rappeler que la situation de l’industrie française fait face à des problèmes structurels et des défis majeurs. Comment peut-on agir pour...
Marché unique durable : Renaissance et Renew ont permis l'adoption d'un texte plus ambitieux
COMMUNIQUÉ | En étant le vote pivot sur des amendements clés du rapport Cormand sur le marché unique durable, la délégation Renaissance et son groupe ont permis au Parlement d’adopter une proposition ambitieuse p...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK