Délégation Renaissance
⟵ Retour

La délégation Renaissance mobilise le Parlement pour une relance culturelle européenne

COMMUNIQUÉ | Aujourd’hui, les députés européens ont adopté à une très large majorité (598 en faveur, 42 contre, 46 abstentions) la résolution portant sur la relance culturelle européenne. Tout premier texte de ce mandat du Parlement sur la culture, initié par la députée Renaissance Laurence Farreng, cette résolution vient rappeler la place primordiale que doit jouer la culture dans le plan de relance européen.

Cette résolution, dont la rédaction finale a reçu le soutien de tous les groupes politiques (hors ID), pose un constat alarmant : dans les nombreux outils et mécanismes créés dans le cadre du grand plan de relance européen Next Generation EU, les acteurs culturels et créatifs européens sont absents. Il y a pourtant urgence : premiers à fermer, les sites et lieux culturels européens sont les derniers à rouvrir, à capacité réduite, entraînant des pertes supplémentaires pour les artistes, créateurs, travailleurs et entreprises d’un secteur culturel déjà largement touché par le COVID-19.

Le Parlement, par cette résolution, demande :

  1. à ce qu’au moins 2% du plan de relance européen soit affecté aux secteurs et industries culturelles et créatives, qui fournissent 4% du PIB européen et emploient plus de 7 millions d’européens.
  2. qu’une large source de financements européens soit mobilisable pour les secteurs de la culture et de la création,
  3. que soient transposés sans délai des textes européens venant rééquilibrer la distribution de la valeur au profit des créateurs (Directives Droit d’Auteur et Services de Médias Audiovisuels).

« C’est une résolution forte et ambitieuse pour le monde culturel en Europe, et le fait qu’elle reçoive un tel soutien de l’hémicycle est révélateur », se réjouit Laurence Farreng , coordinatrice Renew Europe pour la commission de la Culture et de l’Education. « Les acteurs européens du spectacle vivant, du cinéma, de la littérature, du patrimoine, ou des arts graphiques par exemple, contribuent de façon incalculable au façonnement de notre identité européenne ; il serait inconcevable qu’ils ne soient pas pris en compte dans ce plan de relance, et ce vote le montre clairement. C’est donc un signal fort adressé aux États membres dans le cadre de leurs plans de relance : il en va de la liberté d’expression, de la diversité culturelle et de l’accès à tous à la culture, qui sont des valeurs inscrites dans nos traités. ».

Ce dernier vote de la session de rentrée est une victoire pour la délégation Renaissance, engagée pour le rayonnement des cultures européennes, et une étape importante en vue des grandes initiatives engagées par l’Union européenne : la culture est un moteur de la transition écologique et de la transformation numérique, et devra y trouver toute sa place.


Stéphane Bijoux : « Cet accord sur le maintien du budget du POSEI est une victoire pour les agriculteurs et éleveurs d’Outre-mer »
INTERVIEW | Vous vous êtes battu pour le fonds POSEI, pouvez-vous nous dire s'il sera maintenu ?
Christophe Grudler : « Tout le monde a compris que sans industries en Europe, il n’y aurait pas d’avenir économique »
INTERVIEW | La fermeture de Bridgestone dans le nord de la France est venue nous rappeler que la situation de l’industrie française fait face à des problèmes structurels et des défis majeurs. Comment peut-on agir pour...
Marché unique durable : Renaissance et Renew ont permis l'adoption d'un texte plus ambitieux
COMMUNIQUÉ | En étant le vote pivot sur des amendements clés du rapport Cormand sur le marché unique durable, la délégation Renaissance et son groupe ont permis au Parlement d’adopter une proposition ambitieuse p...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK