Délégation Renaissance
⟵ Retour

Ce que nous pensons du Pacte européen sur l'asile et la migration

COMMUNIQUÉ | La proposition de la Commission va dans le sens d’un système européen de l’asile plus solidaire et plus efficace mais la délégation Renaissance veillera à que cette solidarité soit une réalité tangible et non un principe politique.

Les eurodéputés Renaissance saluent le changement de paradigme du système européen. En plaçant la solidarité entre États membres au cœur de ce Pacte, le projet présenté entend partager la responsabilité qui pèse aujourd’hui de manière disproportionnée sur les pays de première entrée.

La proposition de la Commission entérine des engagements forts de notre campagne :

  1. La réaffirmation que le sauvetage en mer des personnes en détresse n’est pas une option. Les propositions de la Commission en faveur d’un régime de solidarité particulier et systématique s’appuient sur l’Accord de Malte porté par le Président de la République.
  2. L’amélioration du taux de retour dans les pays tiers des personnes non-éligibles à l’asile.
  3. L’introduction d’une nouvelle procédure à la frontière. Celle-ci doit nous permettre de mieux gérer les flux de migration, enregistrer toutes les personnes en situation irrégulière, identifier celles manifestement éligibles à l’asile et rendre effectifs les retours.

La délégation Renaissance exige toutefois que l’ensemble de ce système engage les États à respecter scrupuleusement les droits fondamentaux des demandeurs d’asile, à améliorer l’efficacité des procédures d’asile et les conditions d’accueil. Le respect des droits fondamentaux de toutes les personnes, qu’elles soient des migrants, des demandeurs d’asile, des réfugiés, des personnes non-éligibles, est un principe non négociable de cette future politique européenne de l’asile et de la migration.

“ Nous n’aboutirons pas à un accord sur l’asile et la migration en tirant à boulet rouge sur la proposition de la Commission. “ estime Fabienne Keller , rapporteure du Parlement européen sur la réforme du règlement de Dublin. “ Engageons-nous dans cette réforme avec toute la force de nos valeurs, de nos convictions et notre détermination à agir pour construire une solution commune ! “


Christophe Grudler : « Tout le monde a compris que sans industries en Europe, il n’y aurait pas d’avenir économique »
INTERVIEW | La fermeture de Bridgestone dans le nord de la France est venue nous rappeler que la situation de l’industrie française fait face à des problèmes structurels et des défis majeurs. Comment peut-on agir pour...
Marché unique durable : Renaissance et Renew ont permis l'adoption d'un texte plus ambitieux
COMMUNIQUÉ | En étant le vote pivot sur des amendements clés du rapport Cormand sur le marché unique durable, la délégation Renaissance et son groupe ont permis au Parlement d’adopter une proposition ambitieuse p...
Renaissance et le Parlement européen demandent une vraie stratégie pour notre industrie européenne
COMMUNIQUÉ | Aujourd’hui le Parlement européen a adopté par 486 voix (contre 109 voix et 102 abstentions) un rapport sur la nouvelle stratégie industrielle européenne. De nombreux sujets portés par la délégation Renai...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK