Délégation Renaissance
⟵ Retour

Notre combat pour une nouvelle politique agricole européenne

Défendre la politique agricole commune (PAC) est pour nous une évidence. Avec cette politique, l’Europe a garanti sa souveraineté alimentaire et a modernisé son secteur agricole. Pourtant, il fallait la réformer. Comme nous l’avions portée pendant la campagne des élections européennes de 2019, la PAC devait mieux répondre aux attentes de la société et à la réalité du quotidien des agriculteurs et des agricultrices. 

Notre priorité absolue a été d’assurer un revenu élevé aux agriculteurs. La réforme de la PAC que nous proposons doit offrir aux professionnels les outils économiques dont ils ont besoin pour vivre de leur métier dans des conditions sereines. Son budget a été préservé et les instruments en cas de crise renforcés.

La future PAC sera plus verte. Les agriculteurs sont les premiers témoins du changement climatique et sont déjà engagés dans l’élaboration d’un modèle agricole plus durable. La nouvelle PAC incitera davantage et rémunéra mieux les exploitants les plus actifs sur ces questions. Elle accompagnera une meilleure prise en compte de la biodiversité et du bien-être animal.

La France a pesé de tout son poids. Au-delà de notre action au Parlement européen, c’est grâce à la force de conviction d’Emmanuel Macron et de ses ministres Stéphane Travert, Didier Guillaume et Julien Denormandie que la France a marqué de son empreinte cette nouvelle PAC. La réforme que nous vous présentons dans ce livret est le fruit de la mobilisation de l’ensemble de la majorité, à Paris comme à l’Europe. La bataille n’est pas encore terminée mais le vote de cette nouvelle PAC au Parlement européen est une étape décisive. Les eurodéputés Renaissance ont montré ainsi qu’ils étaient aux côtés des agriculteurs et des consommateurs.

Découvrez notre livret "Notre combat pour une politique agricole européenne"


Stéphane Bijoux : « Cet accord sur le maintien du budget du POSEI est une victoire pour les agriculteurs et éleveurs d’Outre-mer »
INTERVIEW | Vous vous êtes battu pour le fonds POSEI, pouvez-vous nous dire s'il sera maintenu ?
Christophe Grudler : « Tout le monde a compris que sans industries en Europe, il n’y aurait pas d’avenir économique »
INTERVIEW | La fermeture de Bridgestone dans le nord de la France est venue nous rappeler que la situation de l’industrie française fait face à des problèmes structurels et des défis majeurs. Comment peut-on agir pour...
Marché unique durable : Renaissance et Renew ont permis l'adoption d'un texte plus ambitieux
COMMUNIQUÉ | En étant le vote pivot sur des amendements clés du rapport Cormand sur le marché unique durable, la délégation Renaissance et son groupe ont permis au Parlement d’adopter une proposition ambitieuse p...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK