Délégation Renaissance
⟵ Retour

Covid-19 : les pays européens durcissent leurs mesures

L’épidémie de Covid-19 continue de se développer dans le monde et notamment en Europe. De nombreux pays européens durcissent depuis plusieurs semaines leurs restrictions (couvre-feux, fermetures des bars et restaurants, fermetures des lieux publics…) afin d’essayer de ralentir la deuxième vague.

Depuis son apparition fin décembre 2019, la pandémie a fait au moins 1,1 million de morts dans le monde selon l’AFP et l’Europe est le foyer majeur de l'épidémie avec 38 % des cas de Covid-19 rapportés dans le monde, suivie par l'Amérique (33 % des cas). Les États membres de l’Union européenne sont donc actuellement en train d’adopter de nouvelles règles et de nouvelles restrictions pour tenter de maîtriser l’épidémie.

PAYS-BAS : RECONFINEMENT PARTIEL

Nombre cumulé de cas sur 14 jours : 711 / 100 000

Aux Pays-Bas, une « loi corona » a été votée dans l’objectif de donner une base juridique au confinement partiel et au port obligatoire du masque dans les espaces publics fermés.

Ce texte permettra au Parlement d’avoir davantage de contrôle sur l’action gouvernementale.

SUÈDE : RENFORCEMENT LOCAL DES RECOMMANDATIONS

147 / 100 000

La Suède, elle, renforce localement ses recommandations. Les habitants du sud de la Suède doivent limiter au maximum les contacts et éviter les transports en commun et les lieux clos. Ces recommandations resteront en vigueur pendant trois semaines minimum.

Alors que l’Europe est en train de durcir ses mesures pour restreindre l’épidémie, la Suède essaye d’ajuster les siennes tout en gardant comme objectif de ne pas mettre en place un confinement et de ne pas imposer de sanctions.

ALLEMAGNE : RECONFINEMENT PARTIEL

156 / 100 000

L'Etat fédéral allemand et les Länder se sont mis d'accord sur l'instauration d'un reconfinement partiel du 2 au 30 novembre, qui passera notamment par la fermeture des bars et des restaurants, a annoncé mercredi 28 octobre Angela Merkel. 

Les institutions sportives et culturelles seront également fermées. Ces mesures "dures" et "valables pour tout le pays" doivent permettre de limiter autant que possible les contacts et ainsi endiguer la propagation rapide du coronavirus, a déclaré la chancelière.

ESPAGNE : ÉTAT D'URGENCE SANITAIRE

470 / 100 000

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a décrété l'état d'urgence sanitaire le 25 octobre pendant 15 jours, mais souhaite le prolonger jusqu'à mai 2021. Un couvre-feu est aussi instauré entre 23 heures et 6 heures.

ITALIE : COUVRE-FEU

330 / 100 000

En Italie, le Premier ministre italien a exigé la fermeture des cinémas, théâtres, salles de gym et piscines à compter du lundi 26 octobre et jusqu'au 24 novembre inclue.

La police anti-émeute a été déployée dans le nord du pays pour lutter contre les manifestations violentes comme à Milan ou Turin. En effet, des milliers de personnes se sont mobilisés lundi 26 octobre contre la fermeture des bars et restaurants et des lieux culturels et sportifs. Le premier ministre italien a d’ailleurs présenté des mesures de soutien aux secteurs d’activité et professions les plus meurtries par ces restrictions.

BELGIQUE : DES HOSPITALISATIONS EN FORTE HAUSSE

1 424 / 100 000

A Bruxelles, les autorités ont décidé d'avancer à 22 heures le couvre-feu imposé dans le pays (jusqu'à 6 heures) et ont interdit les activités culturelles à partir du lundi 26 octobre jusqu'au 19 novembre. La ville de Liège a aussi fermé jusqu'à nouvel ordre ses théâtres et opéras.

La Belgique compte plus de 11 000 morts du Covid-19 (pour 11.5 millions d'habitants), les hospitalisations ont progressé de 85 % en moyenne par jour. En Belgique, les cafés et restaurants sont fermés et les rassemblements privés sont limités à quatre personnes.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE : COUVRE-FEU

1 448 / 100 000

Depuis le mercredi 28 octobre, un couvre-feu de 21 heures à 5 heures est entré en vigueur jusqu'au 3 novembre.


Travailleurs des plateformes : le rapport Brunet lance la bataille pour plus de protection et de droits
Les eurodéputés ont adopté ce matin le rapport porté par notre députée Sylvie Brunet qui lance la future réforme sociale européenne pour ouvrir des nouveaux droits et améliorer la protection sociale des travailleurs d...
Europe de la santé : le Parlement acte un pas décisif pour une réponse européenne aux urgences sanitaires
Aujourd’hui, le Parlement européen a adopté et amendé deux règlements importants du paquet législatif « Construire l’Union européenne de la santé », pensé après la crise Covid-19 : celui sur les menaces tran...
Retrouvez le bilan de mi-mandat de la délégation Renaissance
Plus de deux ans se sont écoulés depuis les élections européennes du 26 mai 2019. Les 23 députés européens Renaissance proposent un bilan du travail effectué et des perspectives pour la seconde partie de mandat.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK