Actualités

Europe de la santé : le Parlement acte un pas décisif pour une réponse européenne aux urgences sanitaires

Aujourd’hui, le Parlement européen a adopté et amendé deux règlements importants du paquet législatif « Construire l’Union européenne de la santé », pensé après la crise Covid-19 : celui sur les menaces transfrontières graves pour la santé, dont notre députée Véronique Trillet-Lenoir était rapporteure et celui révisant le mandat du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). 

Le premier règlement a pour objectif de permettre à l’Union de déclarer une urgence de santé publique au niveau européen. La Commission propose ainsi la création d’un système européen de surveillance des maladies infectieuses et autres menaces pour la santé, un soutien des agences européennes aux autorités nationales dans l’élaboration des plans nationaux de prévention et l’amélioration de la transmission des données entre les États membres. 

Véronique Trillet-Lenoir a réuni une majorité au Parlement pour une amélioration substantielle de cette proposition sur quatre axes : 

Une solidarité sanitaire au sein de l’Union européenne : échanges de connaissances et de bonnes pratiques, élaboration d’un traité international sur les pandémies ;

- Une coordination opérationnelle au niveau européen : avec un élargissement du périmètre du règlement et de l’ECDC, au-delà des maladies infectieuses ;

- Une indépendance réelle de l’Europe sur les produits de santé : facilitation des achats groupés de médicaments ou de vaccins en dehors des périodes de crise, plus grande implication de l’Agence européenne de médicament (EMA) ;

- Une gouvernance de santé inclusive : plus forte implication des autorités régionales et un rôle renforcé du Parlement européen. 

Dans la même optique, la délégation Renaissance a par ailleurs défendu une plus grande ambition pour la réforme de l’ECDC. La position adoptée par le Parlement sur ce règlement met en lumière la nécessité d’élargir le champ de compétences de l’agence aux maladies non transmissibles et de lui donner les moyens et les ressources humaines adéquats. 

 « Ces propositions législatives, et celles relatives à la révision des mandats de l’EMA et de l’ECDC, dessinent les contours d’une véritable Union européenne de la santé. Les citoyens européens auront l’occasion de préciser leurs attentes au sein de la Conférence pour l’avenir de l’Europe et nous resterons à leur écoute. Au Parlement européen, l’équipe de négociation, dont je fais partie, a l’intention de saisir cette opportunité. Nous appelons les États membres à rester mobilisés pour une Europe de la santé efficace. Les attentes des Européennes et des Européens sont fortes. Nous devons nous doter d’outils et d’institutions capables de les protéger des crises sanitaires à venir » a estimé Véronique Trillet-Lenoir, vice-coordinatrice Renew Europe de la commission Environnement, santé publique et sécurité alimentaire (ENVI).

Ces deux propositions seront désormais discutées entre le Conseil, la Commission et le Parlement lors de trilogues qui débuteront fin septembre 2021.

Décès de David Sassoli : la délégation Renaissance salue un grand européen
11 janv. 2022
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris ce matin la disparition à 65 ans du président du Parlement européen David Sassoli. Nous adresson
Ressources propres : la délégation Renaissance salue une étape décisive pour la construction européenne
22 déc. 2021
Condition indispensable au remboursement du plan de relance, les 3 ressources propres présentées aujourd’hui par la Commission européenne permettront
Les victoires de la semaine (13-19 dec.)
19 déc. 2021
5 actualités qui rendent notre Europe plus forte ! Cette semaine : la régulation des géants du numérique, la protection de nos frontières, celle de